Attitudes particulières et sociabilité.

Oiseaux.info par Damien Thiebault
Parmi les comportements les plus étranges, il y a l'utilisation d'outils par certains oiseaux. Le vautour percnoptère d'Afrique prend une pierre dans son bec et la projette sur un oeuf d'autruche afin d'en briser la coquille pour se délecter du contenu ; le poids moyen des pierres utilisées avoisine 140 g. Le pinson-pic des îles Galápagos tient une épine dans son bec et s'en sert comme d'une sonde pour déloger les insectes qui se cachent sous l'écorce des arbres ; dès qu'une proie se montre, l'oiseau s'en saisit avec le bec. Le degré de sociabilité varie selon les espèces et les saisons : certains oiseaux mènent une existence solitaire quelle que soit la saison (en Europe, le rouge-gorge), mais ils sont assez rares. Chez d'autres espèces qui se regroupent peu au printemps et en été (nombreux Passereaux, Rapaces) parce qu'elles défendent un territoire, on note en automne une tendance au groupement en relation avec la migration ou l'hivernage : c'est le cas des buses, des petits Échassiers (bécasseaux), des fringilles, etc. On observe alors des rassemblements spectaculaires. D'autres espèces, au contraire, sont sociables toute l'année ; à la mauvaise saison, on les trouve presque toujours en bandes (corbeau freux, sternes, goélands) et, à l'époque des nids, elles se reproduisent en colonies : une colonie est donc l'ensemble formé par de nombreux couples de la même espèce qui nichent les uns à côté des autres sur un espace restreint. Il existe malgré tout des différences dans le degré de sociabilité : certains petits Passereaux aiment le contact physique avec leurs voisins quand ils se trouvent perchés sur une même branche. D'autres espèces comme l'étourneau, pourtant extrêmement grégaire, ne supportent pas les familiarités de ce genre et gardent leurs distances : sur un perchoir, ils sont nettement espacés. En outre, il existe chez les espèces qui vivent constamment en groupe une hiérarchie sociale : certains individus qualifiés de " dominants " sont au sommet de cette échelle - il s'agit en général des mâles les plus doués physiquement et psychiquement ; en dessous d'eux, les autres oiseaux occupent des positions inférieures, ce sont les " dominés ". L'existence d'une hiérarchie a l'avantage de limiter les querelles entre voisins, car chaque oiseau connaît sa place et ne cherche pas à la contester.

Créé le 06/12/2002 par Damien Thiebault


A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts
Mis à jour le 19/03/2014 14:29:41 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Attitudes particulières et sociabilité.