Oeuf et embryogenèse

Oiseaux.info par Damien Thiebault

L'oeuf


Oeufs de poule d'eau @ Didier Collin
Oeufs de poule d'eau @ Didier Collin
Un oeuf fécondé comprend, de l'extérieur vers l'intérieur : une coquille, blanche ou colorée par des pigments, formée de sels minéraux déposés dans la partie inférieure de l'oviducte (sa formation exige vingt heures chez la poule domestique) ; deux membranes coquillières, séparées au niveau du gros bout pour former la chambre à air ; le blanc, formé de couches concentriques d'albumen ; la membrane vitelline qui entoure le jaune. À la surface de celui-ci se trouve le germe issu de la fusion d'un spermatozoïde et d'un ovule. Le jaune est maintenu en place par deux tortillons, les chalazes.

Les plus petits oeufs sont ceux de quelques colibris (1 cm de long ; un tiers de gramme) et les plus gros sont, chez les Oiseaux vivants, ceux de l'autruche (longueur : 15 cm ; largeur : 12 cm ; poids de 900 à 1 450 g).


Embryogenèse


© BIODIDAC
© BIODIDAC
L'embryogenèse a été étudiée en détail chez la poule domestique et chez le canard domestique mais pour l'immense majorité des espèces sauvages on ignore tous les détails de la croissance de l'embryon dans l'oeuf. Cette croissance commence avant la ponte, si bien que lorsque l'oeuf est déposé l'embryon en est au stade " blastoderme ", c'est-à-dire qu'il a l'aspect d'un petit disque plat de cellules situé à la surface du jaune et fixé à la face interne de la membrane vitelline. À ce stade, il peut rester quelques jours sans mourir en l'absence d'incubation. S'il est couvé, la croissance continue et l'embryon passe alors par le stade " gastrula ", où s'opère une division des cellules en trois couches (ectoderme, mésoderme et endoderme) : du premier dérivent le système nerveux, une partie des yeux, les appareils auditif et olfactif, l'épiderme de la peau et ses productions (plumes, griffes, écailles).


© BIODIDAC
© BIODIDAC
Le mésoderme forme les muscles, le cour, les vaisseaux sanguins, l'appareil génital, la plus grande partie du squelette et les tissus conjonctifs ; enfin, l'endoderme produit le revêtement interne du tube digestif, le foie, la rate et le revêtement de l'appareil respiratoire. L'embryon est protégé extérieurement par un repli des annexes embryonnaires, l'amnios, dont l'existence caractérise les Vertébrés qui se développent dans le milieu aérien : les Oiseaux sont des Amniotes. La température d'incubation idéale est de 38,5°C chez la poule ; quand elle est plus basse, le développement de l'embryon reste incomplet ; en revanche, au-delà de 38,5°C, les expérimentateurs ont constaté que le nombre des anomalies et la mortalité étaient élevés.

Créé le 14/12/2002 par Damien Thiebault


A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts
Mis à jour le 19/03/2014 14:29:41 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Oeuf et embryogenèse